Quelle est la véritable cause de la montée des extrémismes, des radicalismes, du rejet que les citoyens montrent à l’égard du gouvernement ?

Avez-vous regardé l’émission on n’est  pas couché le 25 octobre 2014 ?

J’ai trouvé que Léa Salamé était juste, nuancée et mesurée dans son analyse. Elle a eu le courage de tenir tête au ministre de l’éducation Mme Najat Vallaud-Belkacem .

Au cours de l’émission, elle lui a dit : le but du gouvernement actuel, c’est de faire avancer les idées progressistes en France, pour faire avancer l’égalité homme-femme, pour donner plus de droit aux homosexuels. Un an après que les lois ont été votées, jamais les idées réactionnaires n’ont été aussi fortes en France, et jamais le discours progressiste n’a été aussi inaudible. Quel est votre responsabilité ?

Réponse de la ministre de l’éducation : c’est la crise économique qui est la cause de la montée des idées réactionnaires. Moi, mon sentiment, c’est que si nous n’avions pas été au pouvoir, cette crispation, ce repli sur soi de la société, auraient été décuplés. A chaque fois qu’une société traverse une crise économique profonde, comme celle que nous traversons, sa tentation est de se replier sur soi, de se trouver des boucs émissaires.

On constate bien que la ministre de l’éducation, par sa réponse, comme beaucoup de personnes, accuse la crise économique d’être la cause des conflits, des haines et des extrémismes.

Si nous réfléchissons un peu, sans aveuglement partisan, on s’aperçoit que l’économie se porte bien quand la confiance est là, et que l’économie s’écroule quand les gens n’ont plus confiance.

Or, la confiance n’est-elle pas un état mental, un état émotionnel, un état d’idées, de pensées ?

C’est donc bien la pensée qui est créatrice à tous les niveaux, aussi bien au niveau individuel que collectif.

C’est ce que je développe dans mes ouvrages. Ouvrages qui, malheureusement, ne sont pas enseignés dans les écoles. Comme je le dis bien souvent, nous confondons la cause et les effets. Je dirais même que nous renversons le processus, en affirmant que c’est la conséquence, l’état de l’économie, qui est la cause de l’état mental de la population.

C’est pourtant bien notre inconscience pendant les 30 dernières années, où nous avons dépensé l’argent de l’Etat en endettant l’Etat, c’est pourtant bien notre côté cigale, inconscient et inconséquent, ce sont bien nos abus, qui ont causé la crise économique et non l’inverse.

Je pense maintenant que vous comprenez mieux pourquoi je me préoccupe en ce moment de ce qui se passe dans notre pays. Le manque de conscience de l’ensemble des citoyens français est responsable de la situation économique et de la violence qui se développe dans notre pays.

Je serais heureux de recevoir votre point de vue dans les commentaires de la vidéo.

Pensez à vous abonner à ma chaîne et à me suivre sur Facebook, Twitter et Google plus.

Merci pour votre écoute et à bientôt.

Pour apporter une meilleure qualité de vie à tous, il existe des solutions simples et non coûteuses. Pour mieux comprendre pourquoi, je vous invite à lire à ce sujet le livre  « Pour un monde où il fera bon vivre ».